Carte de vigilance météo

Vigilance météorologique

Consultez la carte

Rédigé par Chris Landsea

Pour consulter la liste des noms utilisés actuellement, voir question 2.

Les cyclones tropicaux sont dénommés afin de faciliter la communication entre les prévisionnistes et le grand public concernant les prévisions et des alertes lors d'un épisode perturbé. Les cyclones ont une durée de vie qui peut dépasser une semaine et plusieurs de ces phénomènes peuvent coexister dans le même bassin : les baptiser permet donc de réduire le risque de confusion entre les phénomènes. D'après Dunn et Miller (1960), c'est un prévisionniste australien qui a le premier nommé un cyclone au début du XX ème siècle. Il attribuait aux cyclones tropicaux « le nom des politiciens qu'il n'aimait pas. De cette façon, le météorologiste décrivait publiquement un homme politique (qui n'était peut-être pas généreux avec le budget du service météorologique) comme ‘responsable d'une grande détresse' ou ‘errant sans but dans le Pacifique' ». Pendant la seconde guerre mondiale, les météorologistes de l'American Air Force (armée de l'air) et de la Navy (marine) qui faisaient de la prévision cyclonique sur le Pacifique donnaient des prénoms féminins aux cyclones tropicaux (ceux de leur petite amie ou de leur femme). De 1950 à 1952, les cyclones tropicaux de l'Océan Atlantique Nord ont été identifiés par l'alphabet phonétique (Able-Baker-Charlie-etc.), mais en 1953, le Service de la Météorologie américain est revenu aux prénoms féminins. En 1979, l'OMM et le Service de la Météorologie américain (NWS pour National Weather Service) sont passés à une liste qui comprenait également des prénoms masculins.

Dans le Pacifique Nord-Est, les cyclones tropicaux intéressant la région d'Hawaï ont commencé à porter des prénoms féminins à partir de 1959 et en 1960, cette mesure a été étendue au reste du bassin. Les prénoms féminins ET masculins sont utilisés depuis 1978.

Pour le Pacifique Nord-Ouest, on a officiellement commencé à baptiser les cyclones tropicaux avec des prénoms féminins en 1945, les prénoms masculins faisant leur apparition en 1979. Depuis le 1 er janvier 2000, les cyclones tropicaux du bassin Pacifique Nord-Ouest sont nommés à partir d'une liste nouvelle et originale. Les nouveaux noms sont asiatiques et ont été proposés par toutes les nations et territoires membres du Typhoon Committee (comité des typhons) de l'Organisation Météorologique Mondiale. Ces noms nouvellement sélectionnés présentent deux différences essentielles par rapport aux autres listes de noms de cyclones dans le monde.

  • Globalement, les noms ne désignent pas des personnes. Il y a quelques noms féminins et masculins, mais la plupart sont des noms de fleurs, d'animaux, d'oiseaux, d'arbres, ou même d'aliments, etc., certains étant même des adjectifs qualificatifs.
  • Les noms ne sont pas attribués par ordre alphabétique, mais classés selon les noms des pays participants, eux-mêmes rangés par ordre alphabétique.

Dans la région de l'Océan Indien Nord, les cyclones tropicaux sont nommés depuis 2006. Les cyclones du sud-ouest de l'Océan Indien ont commencé à être baptisés pendant la saison 1960/1961.

La région australienne et le reste du Pacifique Sud (à l'est de 90°E, au sud de l'équateur) ont commencé à donner des prénoms féminins aux tempêtes en 1964, les noms masculins ayant leur apparition pendant la saison 1974/1975.

---------------------------------------------------------------------------------------------- PUBLICITE ----------------------------------------------------------------------------------------------