Moyens humains

 moy hum 1

Une partie de l'équipe (2014)

L’automatisation de l’observation s’étant développée ces 20 dernières années, le rôle des équipes de maintenance est devenu essentiel.
Au total, dix agents basés à Nouméa et un agent à Wallis assurent l’installation et le suivi des équipements d’observation ainsi que des bénévoles en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna. Ils réalisent environ 250 visites de sites par an sur toute la Grande Terre, les îles Loyauté, Bélep, l’île des Pins et les îles isolées (Chesterfield et Surprise) ainsi qu’à Wallis-et-Futuna.

carte reseau SA 2016 S

Réseau des stations automatiques en Nouvelle-Calédonie

 

carte reseau benev 2016 S

Réseau des stations bénévoles en Nouvelle-Calédonie

 

moy hum 0c XS

Réseau toutes stations à Wallis-et-Futuna

Certaines missions de maintenance peuvent s’effectuer dans la journée mais d’autres nécessitent des déplacements de plusieurs jours… sur terre ou en mer ! En effet, les îlots Chesterfield et Surprise étant éloignés, deux jours de navigation sont nécessaires pour faire simplement l’aller.

Installation et prévention

Le matériel utilisé par le Service de la Météorologie suit les préconisations de la Direction des Services d’Observation de Météo-France (DSO) et respecte les exigences de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM).

Il s’agit d’appareils le plus souvent électroniques mais dont certains, comme par exemple les radars, comprennent également une composante mécanique. Ils doivent être installés dans des conditions précises afin d’assurer la qualité des mesures et de respecter les règles internationales qui garantissent l’homogénéité des données obtenues.

La maintenance préventive vise à :

  • contrôler et/ou étalonner les capteurs pour garantir la qualité métrologique des mesure ;
  • réaliser un entretien régulier pour prévenir les pannes.
  moy hum 2
Intervention sur le mât vent (station du Faubourg à Nouméa)
 

Réparation


La programmation des actions d’installation et de prévention peut être complètement modifiée lorsque surviennent des pannes.

moy hum 4  

Un contrôle des données mesurées est effectué quotidiennement mais également mensuellement car certaines pannes ne peuvent être détectées qu'en observant une dérive des mesures sur une période suffisamment longue (un anémomètre ou une girouette grippé(e) par exemple).

Le délai d'intervention maximal est variable selon la criticité de la station ou du matériel et le besoin des utilisateurs (prévision, climatologie ou autre).

Toutefois, des facteurs liés à l'étendue du réseau et/ou à notre éloignement peuvent allonger le temps de réparation malgré les normes imposées, comme par exemple la disponibilité des moyens de transport (avion ou bateau pour les îles) ou le temps d'acheminement des pièces de réparation. 

Réparation du radar de Nouméa