Schéma général des activités d'un service météorologique

schema general S(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

 

Tout commence par l'observation : des milliers de données sont collectées et partagées entre services météorologiques. Elles permettent

  • d'une part la prévision, en alimentant les modèles numériques ;
  • et d'autre part, les études climatologiques caractérisant les conditions climatiques ainsi que leur évolution à moyen et long terme.

Ces trois activités (observation, climatologie et prévision) constituent le "cœur" de la météorologie dans le sens où il s'agit de domaines spécifiques.

Ces travaux sont néanmoins rendus possibles grâce au support des service techniques, c'est-à-dire les services responsables des outils météorologiques et informatiques, sans qui tout le reste serait irréalisable.

Une fois les données mises en valeur et transformées en prévision ou en produit climatologique, elles peuvent être transmises aux usagers, que ce soit à titre de communication ou dans le cadre de la fourniture de données publiques ou de produits commerciaux.

 

point d interro 30px Et la recherche ?

Météo-France Nouvelle-Calédonie effectue régulièrement des études permettant de mieux comprendre le fonctionnement de l'atmosphère en Nouvelle-Calédonie ou pour adapter des outils (à l'origine développés pour les régions tempérées) aux spécificités locales.
Toutefois, la taille du service ne permet pas d'avoir une activité de recherche à une échelle plus large.

En revanche, Météo-France (national) mène des activités de recherche à l'échelle nationale et internationale, essentiellement centralisées au Centre National de Recherche Météorologique (CNRM), réparti sur plusieurs sites en France.

Pour en savoir plus sur la recherche à Météo-France, cliquez ici. Pour plus d'informations sur les activités du CNRM, cliquez .

 

savoir plus 30px En 2015, NCTV a consacré une édition de son magazine "Les Coulisses de la science" à la météo en Nouvelle-Calédonie. Pour voir ou revoir l'émission, cliquez ici.