/!\ Météo-France Nouvelle-Calédonie vous informe qu'en raison de la situation actuelle, certaines informations météo ne peuvent plus être mises à jour sur ce site.

Bilan rédigé à partir des éléments disponibles le 8 décembre à 8h00 locales.

Depuis le début du mois, la Nouvelle-Calédonie se trouve sous l’influence d’une large bande pluvio-orageuse qui s’étire de la Papouasie Nouvelle-Guinée jusqu’au sud-est de la Nouvelle-Calédonie.

Pourquoi tant de pluies ?

Cette bande nuageuse résulte de la rencontre des vents dépressionnaires qui arrivent par l’ouest du pays (flèches rouges sur la figure 1) et des vents de mousson (flèches jaunes) qui arrivent du nord. À l’endroit de leur rencontre (ligne en tireté bleue sur la figure 1), ces masses d’air subissent une ascendance forcée : elles s’élèvent en donnant alors naissance à de nombreuses cellules orageuses.

1 situation
Figure 1 : Image satellite (Himawari 8) et précipitations (réflectivité du modèle AROME + réflectivité radar de Nouvelle-Calédonie) le 5 décembre 2022 à 7 h locales.

Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Dans le contexte actuel La Niña, doublé du réchauffement climatique, la surface de l’océan au voisinage de la Nouvelle-Calédonie est exceptionnellement chaude : la température atteint +2 °C au-dessus des valeurs de saison (voir figure 2). Cet excès de chaleur océanique déstabilise l’atmosphère ; des orages se déclenchent sur le pays. En conséquences, l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie a été en état de vigilance jaune pour fortes pluies et orages, et ce sans discontinuer depuis le début du mois.

2 SST
Figure 2 : Anomalies de température de surface de l’océan Pacifique, le 5 décembre 2022 par rapport à la valeur normale mensuelle de décembre (période de référence 1970-2000).
Source des données : modèle OISST – V2.1. Image produite par Climate Reanalyzer (https://ClimateReanalyzer.org), Climate Change Institute, University of Maine, USA.

Bilan des précipitations

Au cours des 7 premiers jours du mois de décembre, l’ensemble du territoire a été copieusement arrosé (voir figure 3), notamment la côte est et le nord de la Grande Terre (plus de 200 mm à Pouébo, Touho, Canala, Thio et jusqu’à 285,8 mm à Yaté) ainsi que les îles Loyauté (plus de 200 mm à Ouvéa). Près de la moitié des stations de mesure du pays dépassent déjà, à l’issue de ces quelques jours, les cumuls de pluie attendus habituellement au cours d’un mois de décembre complet (voir figure 4). Les stations de Gomen et Canala ont d’ores et déjà enregistré des cumuls équivalents à 2 mois de décembre.

Ponctuellement, on a assisté à des précipitations très intenses. Le 2 décembre à Ducos (Nouméa), on a par exemple enregistré une averse de 17 mm en 5 minutes, ce qui correspondant à une durée de retour* de 100 ans. Le 3 décembre à la station de Rivière Blanche (commune de Yaté), il est tombé 242,3 mm en 3 heures, soit plus du cumul mensuel habituel en cette période de l’année (207 mm) en seulement 3 heures !

* Un cumul de durée de retour 100 ans signifie qu’un tel cumul ne revient qu’une fois tous les 100 ans en moyenne au lieu où on l’a enregistré. Autrement dit, chaque année, on a une chance sur 100 de pouvoir l'observer à ce même endroit.

3 carte cumuls pluie
Figure 3 : Cumuls des précipitations enregistrés du 1er au 8 décembre 2022 par les stations de mesure du réseau Météo-France. Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

4 carte rapport pluie
Figure 4 : Rapport à la normale mensuelle, des cumuls des précipitations enregistrés du 1er au 8 décembre 2022 par les stations de mesure du réseau Météo-France. Un rapport à la normale inférieur (respectivement supérieur) à 1 signifie que le cumul mesuré est inférieur (respectivement supérieur) à la normale ; un rapport à la normale égal (respectivement supérieur) à 1 signifie que le cumul mesuré est égal à la normale.

Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

⇒ Combien de temps ces pluies vont-elles encore durer ?

Si un ralentissement des pluies est attendu au cours des 10 prochains jours, celles-ci devraient probablement revenir durant la dernière décade de décembre. Le Père-Noël va devoir enfiler son ciré !

 

Bilan de la foudre

Sur la période du 1er au 7 décembre, le réseau de détection de la foudre a enregistré (exactement) 1000 impacts de foudre au sol sur le domaine terrestre de la Nouvelle-Calédonie. Ces impacts ont principalement eu lieu entre le 1er et le 3 décembre et ont surtout concerné, par ordre décroissant, les communes de Yaté, Poya, Pouembout, Canala, Bourail, Thio et Lifou.

Cette activité électrique est plutôt remarquable en si peu de temps, compte tenu de l’activité électrique moyenne d’un mois de décembre (période 2014-2021) qui s’élève à environ 1400 impacts de foudre. Pour information, le mois de décembre 2021 comptabilisait un nombre record de 5300 impacts de foudre environ, dans un contexte La Nina similaire.

5 carte foudre
Figure 5 : Nombre d’impacts de foudre enregistrés sur la Grande Terre et les îles par le réseau de mesure de la foudre au cours des journées du 1er au 7 décembre 2022.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter
//