/!\ Météo-France Nouvelle-Calédonie vous informe qu'en raison de la situation actuelle, certaines informations météo ne peuvent plus être mises à jour sur ce site.

Samedi 23 juillet, alors que la dorsale d’un puissant anticyclone positionné en mer de Tasman apporte un flux de nord-est chaud et humide sur le territoire, une dépression circulant en mer de Corail amène quant à elle un flux de nord-ouest instable sur le pays. La rencontre de ces masses d’air engendre une zone de convergence d’autant plus active qu’elle est renforcée par une dynamique d’altitude favorisant la convection. En conséquences, un vigoureux épisode pluvio-orageux s’est abattu sur la Nouvelle-Calédonie.

Bilan des précipitations

Au cours de l’épisode, il est tombé à Ouégoa l’équivalent d’environ 2,5 fois la valeur d’un cumul mensuel normal en juillet. Les pluviomètres situés dans les communes de Canala, Poya, Poum, Koumac, Kaala Gomen et Boulouparis affichent également des cumuls proches ou supérieurs à leur cumul mensuel de référence en juillet.

Si certains cumuls relevés au cours de l’épisode sont remarquables, certaines averses observées dans la journée se sont révélées particulièrement intenses. C’est le cas à Kouaoua, où il est tombé samedi matin près de 132,5 mm en 2 heures. La durée de retour de ce cumul est de 20 ans, c’est-à-dire que mesurer une telle quantité pluie dans ce laps de temps à Kouaoua ne s’observe en moyenne qu’une fois tous les 20 ans. Toujours samedi matin, ce sont 88 mm qui ont été enregistrés en 2 heures à Ouégoa, la durée de retour d’une telle précipitation dans la commune est de 10 ans. Ailleurs, dans les communes, de Boulouparis, Canala, Poum et Poya, certains cumuls enregistrés par les pluviomètres approchent ou dépassent la durée de retour 5 ans.

Répartition géographique des cumuls de précipitations mesurés entre le 22 et le 24 juillet 2022Répartition géographique des cumuls de précipitations mesurés entre le 22 et le 24 juillet 2022
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Bilan de l’activité électrique

Si l’épisode pluvio-orageux du 22 au 24 juillet 2022 est remarquable en termes de précipitations pour un mois de juillet, il l’est également en termes de foudre.

En effet, à l’échelle de la Nouvelle-Calédonie, avec 2 258 éclairs nuage-sol enregistrés, dont 1944 au cours de l’épisode pluvio-orageux du 22 au 24, le mois de juillet 2022 se place d’ores et déjà au 1er rang des mois de juillet les plus foudroyés depuis 2014 (date de début des mesures). Juillet étant habituellement un mois peu propice aux orages.

Avec 524 éclairs nuage-sol détectés, Houaïlou est la commune qui a été la plus foudroyée au cours l’épisode. Pour cette commune, le 23 juillet 2022 s’inscrit comme étant la journée la plus foudroyée depuis 2014, tous mois confondus.

Répartition géographique des éclairs nuage-sol le 22 juillet 2022 (spatialisation par mailles 10 km x 10 km).Répartition géographique des éclairs nuage-sol le 22 juillet 2022 (spatialisation par mailles 10 km x 10 km)
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

 

 

 

Pour en savoir plus sur les éclairs

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter
//