/!\ Météo-France Nouvelle-Calédonie vous informe qu'en raison de la situation actuelle, certaines informations météo ne peuvent plus être mises à jour sur ce site.

Article rédigé à partir des données disponibles le 7 juillet 2022 à 14 h loc.

Mais où est passée la saison fraîche ?

Si depuis le mois de mai, la saison fraîche peine à démarrer, on ressent depuis le début du mois de juillet, une franche impression de retour en saison chaude ! Ces derniers jours, les températures en Nouvelle-Calédonie grimpent en flèche. Ce sont les nuits qui ont été particulièrement douces : au cours de celle du 5 au 6, la température minimale a atteint jusqu’à 23,0°C, en moyenne sur le pays, soit un écart de +6,5 °C par rapport à la normale 1991-2020 (figure 1). Les journées ont également été plus chaudes que la normale. Aujourd’hui, 7 juillet, les températures maximales ont été supérieures à 30 °C sur quasiment toutes les stations de la Côte Ouest. Le mercure a atteint 34,0 °C à la station du Faubourg Blanchot à Nouméa, ce qui constitue un record pour un mois de juillet à cette station.

Evolution TminFigure 1 : Évolution des températures quotidiennes minimales (en bas) et maximales (en haut) en Nouvelle-Calédonie (moyenne pays) entre le 1er juin et le 7 juillet 2022.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

Au cours de ces derniers jours, au moins 16 stations ont battu leur record de température nocturne (tableau 1) ou diurne (tableau 2) pour un mois de juillet.   

StationCommuneRecords de températures minimales (pour un mois de juillet) mesurées entre le 1er et le 7 juillet 2022Précédent record de température minimaleDébut des mesures à la station
Poingam Poum 24,7°C (7 juillet 2022) 24,6°C (6 juillet 2022) 2000
Tango Koné 21,3°C (7 juillet 2022) 20,6°C (6 juillet 2022) 1998
Népoui Poya 23,1°C (7 juillet 2022) 22,4°C (1er juillet 1998) 1970
Pouébo Pouébo 23,2°C (7 juillet 2022) 23,0°C (29 juillet 1998) 1993
Aoupinié Ponérihouen 17,6°C (7 juillet 2022) 17,4°C (3 juillet 2013) 1991
Phare Amédée Nouméa 23,2°C (6 juillet 2022) 22,9°C (2 juillet 2013) 1989
Bouraké Boulouparis 22,5°C (6 juillet 2022) 22,1°C (25 juillet 2008) 2000
Nessadiou Bourail 23,8°C (6 juillet 2022) 23,3°C (2 juillet 2013) 1967
Houaïlou P. Houaïlou 23,5°C (6 juillet 2022) 23,0°C (13 juillet 1998) 1952
Poindimié Poindimié 23,5°C (6 juillet 2022) 23,4°C (12 juillet 1978) 1964
Touho aérod. Touho 24,0°C (4 et 6 juillet 2022) 23,7°C (3 juillet 2022) 1993

Tableau 1 : Records de températures minimales (mesurées la nuit) élevées pour un mois de juillet, enregistrés en Nouvelle-Calédonie entre le 1er et le 7 juillet 2022.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

 

StationCommuneRecords de température maximale (pour un mois de juillet) mesurés entre le 1er et le 7 juillet 2022Précédent record de température maximaleDébut des mesures à la station
La Coulée Mont-Dore 31,8°C (7 juillet 2022) 31,7°C (19 juillet 2011) 1979
Phare Amédée Nouméa 28,0°C (6 juillet 2022) 27,8°C (25 juillet 2008) 1989
Nouméa Nouméa 34,0°C (7 juillet 2022) 30,9°C (30 juillet 2020) 1950
Magenta Nouméa 31,8°C (7 juillet 2022) 29,8°C (30 juillet 2020) 1964
Dumbéa Dumbéa 32,6°C (7 juillet 2022) 31,2°C (29 juillet 1998) 1993
La Tontouta Païta 32,6°C (7 juillet 2022) 31,2°C (29 juillet 1998) 1951

Tableau 2 : Records de températures maximales (mesurées en journée) pour un mois de juillet, enregistrés en Nouvelle-Calédonie entre le 1er et le 7 juillet 2022.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

Comment expliquer cette douceur ?

En lien avec l’épisode La Niña actuel, la présence d’une mer anormalement chaude au voisinage de la Nouvelle-Calédonie depuis plusieurs mois, et particulièrement en juin (figure 2), favorise la mise en place de basses pressions atmosphériques sur le nord de la mer de Tasman, dans l’ouest immédiat de la Nouvelle-Calédonie. Ces basses pressions récurrentes engendrent régulièrement des vents d’Est à Nord-Est, apportant sur le pays des masses d’air chaudes d’origine tropicale (figure 3). Les mois de mai et juin affichaient déjà des températures particulièrement douces pour la saison : mai 2022 est d’ailleurs le mois de mai le plus chaud depuis 1970 et juin 2022 se classe au 3ème rang des mois de juin les plus chauds depuis 1970. Le trimestre avril-mai-juin 2022 est quant à lui le 2ème trimestre avril-mai-juin le plus chaud depuis 1970 après celui de 1998.

Ces conditions perdurent actuellement. En conséquences, depuis le début du mois de juillet, les températures s’envolent et atteignent des valeurs de plus en plus chaudes, jours après jours.

Anomalie temperatureFigure 2 : Anomalies de température de surface de la mer au voisinage de la Nouvelle-Calédonie en juin 2022.
Source : IFREMER Nouvelle-Calédonie

PmerFigure 3 : Champ de pression atmosphérique au niveau de la mer (iso-lignes noires) et de températures humides (plages de couleur bleue à rose) au voisinage de la Nouvelle-Calédonie le 7 juillet 2022 à 7 heures locales.
Source : Modèle CEP 0.5 du centre européen ECMWF

Ces conditions vont-elles se poursuivre ?

Ces conditions particulièrement douces devraient se maintenir jusqu’en début de semaine prochaine. Le thermomètre retrouvera alors des valeurs plus proches des normales de saison.

Au regard du contexte La Niña persistant, il est attendu que de nombreuses autres vagues de douceur touchent le pays au cours de la saison fraîche. Nos bulletins de prévision saisonnière fournissent une information actualisée tous les mois à ce sujet.

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter
//