/!\ Météo-France Nouvelle-Calédonie vous informe qu'en raison de la situation actuelle, certaines informations météo ne peuvent plus être mises à jour sur ce site.

Bilan établi avec les données disponibles le 12 avril 2022 à 8h.
Toutes les heures sont données en heures locales de Nouvelle-Calédonie.


Formation et évolution du phénomène

Image satellite Himawari-8, pression atmosphérique au niveau de la mer et rafales de vents supérieures à 100 km/h du modèle AROME, associées à la dépression tropicale forte FILI, le mercredi 6 avril 2022 à 17 h.
Image satellite Himawari-8, pression atmosphérique au niveau de la mer et rafales de vents supérieures à 100 km/h du modèle AROME, associées à la dépression tropicale forte FILI, le mercredi 6 avril 2022 à 17 h.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

Le dimanche 3 avril, une perturbation tropicale se forme à environ 500 km dans le nord-est de Poingam, sans impacter encore à ce moment-là la Nouvelle-Calédonie. Cette perturbation se déplace vers l’est tout en se structurant sous forme d’une dépression tropicale faible : le 4 avril à 5 h du matin, cette dépression se situe à 450 km au nord de Poingam et sa pression au centre est alors estimée à 1 005 hPa. Les toutes premières averses abordent le nord de la Grande-Terre et les Loyauté à partir du lundi 4 avril à 0h00.

À partir du 4 avril à 5 h et jusqu’au 5 à 11 h, la dépression tropicale faible suit une route vers le sud-ouest tout en se creusant. Au cours de cette période, le temps commence à se dégrader sur le nord du pays et des averses localement fortes se produisent sur une large moitié nord de la Grande-Terre. Sur l’extrême nord du pays, les rafales de vent se renforcent sans dépasser pour l’instant les 75 km/h.

Le 5 avril à 11 h, la dépression atteint le stade de dépression tropicale modérée et est nommée FILI. Elle se situe alors à environ 380 km dans le nord-ouest de Poingam et sa pression au centre est estimée à 995 hPa. C’est aussi à ce moment-là que FILI incurve sa trajectoire, suivant une route au sud-est qui la mène vers la Nouvelle-Calédonie.

Le 6 avril à 5 h, FILI passe au stade de dépression tropicale forte. Elle se situe alors à 250 km dans le nord-ouest de Poingam avec une pression au centre de 983 hPa et elle génère des vents de 50 kt près de son centre. Sur les 24 dernières heures, il est déjà tombé entre 60 à 110 mm de pluie sur la Côte Est, le Nord et l’Île des Pins. Des rafales à 120 km/h ont été mesurées sur l’île de Surprise, proche du phénomène. A Poingam à 7h00, elles atteignent les 100 km/h.

FILI passe au plus près de la Nouvelle-Calédonie le mercredi 6 avril à 23 h. Elle se situe alors à 85 km dans l’ouest de Koumac et atteint à ce moment-là son maximum d’intensité, avec une pression au centre de 977 hPa et des vents établis à 60 kt près du centre. Le Nord et la Côte Est continuent de subir de fortes pluies : depuis le début de l’épisode, on releve 380 mm à Ouégoa, 260 mm à Tiwaka et Koumac, et 200 mm à Thio. C’est le 6 à 20 h qu’on enregistre la plus forte rafale de vent à Poingam (118 km/h) et le 7 à 01 h qu’on enregistre la plus forte à Koumac (110 km/h).

Entre le 6 à 23 h et le 7 à 23 h, FILI poursuit sa route le long de la Côte Ouest de la Grande-Terre tout en s’en éloignant progressivement du pays et en perdant en intensité. Les pluies arrosent abondamment tout le pays durant cette période. À son passage, les vents les plus forts sur la Côte Ouest sont enregistrés à Bouraké (Boulouparis) le 7 à 20 h, n’excédant pas 91 km/h en rafales. Sur l’extrême sud de la Grande-Terre, on enregistre des rafales voisines de 100 km/h à Rivière Blanche et Prony.

À partir du 7 avril à 23 h, FILI est rétrogradée au stade de dépression tropicale modérée. Elle se situe alors à 270 km dans le sud-ouest de Nouméa. Sa pression au centre est estimée à 988 hPa et elle génère des vents de 45 kt avec des rafales à 120 km/h près de son centre. Les fortes pluies ont disparu et seules quelques faibles averses très localisées continuent de circuler sur le pays. Les vents s’orientent au Nord-Nord-Ouest et se renforcent sur le sud de la Côte Ouest : c’est le 8 à 15 h qu’on enregistre la plus forte rafale à Nouméa : 97 km/h alors même que FILI a déjà été rétrogradée au stade de dépression tropicale faible depuis 11 h du matin de ce même jour.

Le 9 avril à 5 h du matin, FILI se situe à 400 km dans le sud de l’Île des Pins. Sa pression au centre est estimée à 998 hPa. Le beau temps s’est réinstallé sur le pays avec des vents d’Ouest-Nord-Ouest établis entre 10 et 15 kt du nord au sud et des rafales n’excédant plus nulle part les 50 km/h.

Trajectoire observée de la dépression tropicale forte FILI entre le 4 et le 9 avril 2022.
Trajectoire observée de la dépression tropicale forte FILI entre le 4 et le 9 avril 2022.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.


Bilan des précipitations

Cumuls de précipitations du 04/04/2022 à 12h00 au 08/04/2022 à 08h00.
Cumuls de précipitations du 04/04/2022 à 12h00 au 08/04/2022 à 08h00.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Les régions les plus touchées par la dépression tropicale FILI sont le nord de la Côte Ouest, entre La Foa et Poum, la Côte Est entre Thio et Pouébo et la Chaîne. Les quantités de pluies mesurées dans ces régions (jusqu’à 430 mm à la station Méa SLN à Kouaoua) sont remarquables à plus d’un titre :

  1. Les quantités de pluies enregistrées par les stations de Voh, Gomen, Koumac et Ouégoa représentent environ 3 fois le cumul mensuel habituellement mesuré à ces stations durant tout un mois d’avril. Sur les communes de Poum et La Foa, il est tombé entre 2 et 2,5 fois le cumul mensuel d’avril. Entre Boulouparis et Koné, et sur la majeure partie de la Côte Est, c’est entre 1 et 1,5 fois le cumul de pluie d’un mois d’avril.
  2. À certains endroits, les pluies tombées en 72 heures ont atteint une rare intensité :
  • À la station de Ouégoa où le cumul maximal de 382 mm présente une durée de retour de 20 à 50 ans. Cela signifie qu’une telle intensité pluviométrique n’est observée en moyenne qu’une fois tous les 20 à 50 ans.
  • À Koumac, le cumul maximal en 72 heures de 262 mm n’est observé en moyenne qu’une fois tous les 10 à 20 ans.
  • À Voh, Gomen, Poum et Méa, les quantités maximales en 72 heures ont une durée de retour comprise entre 5 et 10 ans.
  • Les îles Loyauté et le sud-ouest de la Grande-Terre entre Nouméa et Boulouparis ont été relativement épargnés par les plus fortes pluies, enregistrant des cumuls inférieurs à 100 mm.


Bilan du vent

Rafales maximales mesurées entre le 4 et le 9 avril 2022.
Rafales maximales mesurées entre le 4 et le 9 avril 2022.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Lors du passage de la dépression tropicale forte FILI, c’est l’extrême nord de la Grande-Terre qui a d’abord été touché par les plus fortes rafales de vent. Celles-ci sont survenues dès la journée du 6, lorsque FILI s’est trouvée au plus proche de la pointe nord du pays. Des rafales supérieures à 100 km/h ont alors été enregistrées à Surprise, Poingam et Koumac mais il n’est pas exclu que des rafales supérieures à 100 km/h aient aussi pu souffler sur d’autres communes du nord de la Grande-Terre à ce moment-là, notamment sur les reliefs ou dans les vallées lors des plus fortes averses.

C’est le 7 en fin de journée, lorsque FILI se trouvait à environ 250 km dans le sud-ouest de Nouméa, que les plus fortes rafales de vent ont soufflé sur l’extrême sud de la Grande-Terre. On a alors enregistré des vents voisins de 100 km/h sur les communes de Mont-Dore et Yaté.

Enfin, dans l’après-midi du vendredi 8, alors que FILI s’évacuait dans le sud du pays, la rotation du vent au Nord-Ouest a occasionné un renforcement des rafales sur le sud de la Côte Ouest. On a pu enregistrer jusqu’à 97 km/h à Nouméa à ce moment-là.

Aux îles Loyauté, plus éloignées que la Grande-Terre de la trajectoire de la dépression FILI, les plus fortes rafales de vent mesurées par nos anémomètres n’ont pas excédé 82 km/h durant toute la période pendant laquelle FILI a concerné le pays.


Bilan de la foudre

La dépression forte FILI s’est accompagnée d’une faible activité électrique. En effet du 4 au 8 avril, ce sont 194 éclairs nuage-sol ayant engendré 234 impacts au sol et 1095 éclairs intra-nuage qui ont été détectés sur l’ensemble du territoire. Le pic d’activité électrique s’est déroulé au cours de la journée du 6 avec 87 éclairs nuage-sol et 462 éclairs intra-nuage détectés. Thio est la commune qui aura été la plus foudroyée au cours de l’événement, avec 34 éclairs nuage-sol détectés ayant engendré 38 impacts au sol.

Densité de foudroiement (nombre de points de contact au sol par km²) associée au passage de la dépression tropicale forte FILI en Nouvelle-Calédonie, du 4 au 8 avril 2022.
Densité de foudroiement (nombre de points de contact au sol par km²) associée au passage de la dépression tropicale forte FILI en Nouvelle-Calédonie, du 4 au 8 avril 2022.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter
//