/!\ Météo-France Nouvelle-Calédonie vous informe qu'en raison de la situation actuelle, certaines informations météo ne peuvent plus être mises à jour sur ce site.

Hôpital militaire de Port-de-France, le 1er décembre 1860 : 760 mm de mercure, 24 °C à 6 heures...

Observations météorologiques à l’hopital de Port-de-France, décembre 1860

couverture small

relevés small

C’est ainsi que commence le tout premier relevé météorologique de l’histoire néo-calédonienne. Ces informations chiffrées peuvent sembler anecdotiques, dérisoires même au vu de l'actualité historique de l'époque, mais elles sont essentielles pour les météorologues qui essayent aujourd'hui de reconstituer le climat des siècles passés. Les relevés météorologiques effectués au XIXe siècle puis au début du XXe en Nouvelle-Calédonie ont d’autant plus de valeur pour ces scientifiques que le Pacifique est une région très vaste et relativement pauvre en mesures atmosphériques. Or, cet océan est le siège d’un des principaux moteurs du climat mondial : l’oscillation australe El Niño.

Sous l’égide du projet européen ERA-CLIM, dont l’un des objectifs est de reconstituer le climat mondial au cours du XXe siècle, Météo-France Nouvelle-Calédonie et la Direction de la Climatologie à Toulouse ont recherché et inventorié tous les documents météorologiques anciens incluant des mesures effectuées en Nouvelle-Calédonie au sol (pression, température, etc.) et en altitude (sondages aérologiques par ballon). A notamment été retrouvée aux Archives Nationales françaises de Fontainebleau une collection très ancienne de relevés météorologiques quotidiens datant du XIXe siècle et concernant "Port-de-France" (Nouméa) ainsi que "Napoléonville" (Canala). En 2013, avec le soutien financier de Météo-France et de l’Union Européenne, les archivistes français de Fontainebleau et les experts de Météo-France ont pu faire scanner et sauvegarder au format numérique (PDF) la totalité des ces documents jusque-là entreposés dans un bâtiment amianté.

Avec le soutien financier de la Nouvelle-Calédonie, Météo-France Nouvelle-Calédonie a également fait numériser de nombreux relevés météorologiques anciens, exhumés de ces propres archives. Il s’agit par exemple des mesures effectuées par les pasteurs de la mission de Do Néva (Houaïlou), les professeurs du Collège La Pérouse (actuel collège Beaudoux, rue Carcopino) ou bien encore celles effectuées par Elise Noëllat à la Vallée des Colons ou Henri Schmidt, rue Duquesne. Des trésors météorologiques ont enfin été découverts aux Archives Territoriales de la Nouvelle-Calédonie, comme des photographies qui renseignent sur le matériel et les techniques employés pour mesurer les cumuls de pluies et les températures (photo ci-dessous).

photo small

En 2014, l’ensemble de ces données sauvegardées seront saisies dans une base de données informatique, ce qui permettra de les analyser et enrichir ainsi nos connaissances sur la variabilité et l’évolution du climat en Nouvelle-Calédonie et à l’échelle du Pacifique Sud.

Si vous êtes en possession de photos d’époque représentant du matériel ou des installations météorologiques, ou si vous voulez nous communiquer des informations utiles concernant l’histoire de la météorologie en Nouvelle-Calédonie, n’hésitez pas à nous contacter à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter
//