/!\ Météo-France Nouvelle-Calédonie vous informe qu'en raison de la situation actuelle, certaines informations météo ne peuvent plus être mises à jour sur ce site.

La vie du phénomène

Le phénomène cyclonique prend naissance le 05 mars dans le nord-ouest de la mer de Corail, à l’est de Cairns, dans une vaste zone dépressionnaire et de convergence très active qui s’étend alors de la Papouasie aux îles Fidji. Il se décale vers l’est et, bénéficiant de conditions favorables, se renforce régulièrement. Il est baptisé SANDRA le 08 à 05h locales (comme dans la suite du texte avec heure locale = heure TU + 11h) par le centre de veille cyclonique de Brisbane, lorsqu’il devient une dépression tropicale modérée. SANDRA poursuit sa route vers l’est nord-est et atteint le stade de Dépression Tropicale Forte le 09 à 05h, lorsqu’il il est situé au sud des îles Salomon.

Son intensification est alors rapide, puisque le stade de cyclone tropical est atteint en début de journée du 10 mars. Le phénomène atteint son paroxysme le 11 dans la journée. La pression au centre est alors estimée à 930 hPa avec des vents moyens maximum près du centre de 100 nœuds (180 km/h). En début de matinée, SANDRA incurve sa trajectoire vers le sud-est ce qui l’amène dans le nord-est des îles Surprise.

SANDRA poursuit sa route à environ 8-10 km/h, le 12 à 11h00, il se situe à environ 200 km à l’ouest des îles Bélep. Entre temps, sa trajectoire s’est orientée sud, ce qui l’éloigne ainsi du nord-ouest de la Grande-Terre et s’affaiblit progressivement.

Anim sandraAnimation satellite du 8 mars à
13h au 12 mars à 8h00
© Centre de météorologie spatiale
de Météo-France

Statistiques cycloniques

Après JASMINE en février 2012 qui était passé à 200 km au nord-est des îles Loyauté sans y occasionner de dégâts, SANDRA est le 67ème cyclone tropical a concerné la zone de pré-alerte actuelle de Météo-France Nouvelle-Calédonie depuis 1969.

Bélep est la commune de Nouvelle-Calédonie qui s’est trouvée au plus près de la trajectoire de SANDRA. C’est d’ailleurs le 20ème cyclone tropical depuis 1969 à passer à moins de 250 km de Waala, chef-lieu de l’archipel. Dans la liste des cyclones passant à proximité des îles Bélep, SANDRA, comme JIM en 2006, passe relativement inaperçu, contrairement à ERICA en 2003 et FRANK en 1999 de sinistre mémoire.

Observations météorologiques

A partir des données collectées entre le samedi 09 mars à 00h00 et le mercredi 13 mars à 11h00, Météo-France Nouvelle-Calédonie a commencé à dresser un bilan provisoire des conséquences météorologiques du passage de SANDRA.

Les vents les plus forts, de direction est-sud-est, ont été observés sur l’extrême nord de la Grande Terre et aux îles Bélep.

A l’aérodrome de Bélep et à Poingam, on a ainsi enregistré des rafales dépassant les 100 km/h dans la nuit lundi du 11 au 12 mars entre 21 heures et 05 heures, le pic d’intensité se situant entre 02h et 03h (109 km/h à Poingam à 02h du matin).

Quant aux cumuls de pluies, ils ne présentent pas de caractère exceptionnel en termes d’intensité. La Nouvelle-Calédonie est restée en marge de la zone de très fortes précipitations associées au passage du cyclone SANDRA. Modérés, les cumuls les plus importants ont été généralement observés sur la moitié Nord de la Grande Terre, principalement sur le relief.

A Bélep par exemple, notre pluviomètre n’a recueilli que 62,2 mm de pluies en 24 heures au plus fort de l’épisode le 11 à 09h.

Les seuls cumuls de précipitations dépassant les 100 mm en 24 heures n’ont été observés que sur la chaîne montagneuse, notamment à Tango (143,5 mm) et à l'Aoupinié (175,9 mm). Toutefois, ces précipitations ne revêtent pas un caractère exceptionnel en termes d’intensité, puisque nos calculs statistiques révèlent que de telles quantités sont dépassées en moyenne une fois par an à ces postes.

Bien que modérées, les pluies ont touché l’ensemble de la chaîne centrale, ce qui a provoqué le débordement de certains cours d’eau.

trajd QMDD02NWBB petit
Trajectoire de Sandra
© Météo-France
sat 20130310 12 petit
Image satellite infrarouge du dimanche 10 mars à 23h
© Centre de météorologie spatiale de Météo-France

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter
//