Rédigé par Chris Landsea

Quelle est la probabilité pour que je rencontre un jour une tempête tropicale ou un ouragan ?

Le schéma montre la probabilité pour qu’une tempête tropicale ou un ouragan affecte une zone précise pendant la saison cyclonique de juin à novembre. On a utilisé les années 1944 à 1999 pour l’analyse et pris en compte les cas de tempête ou d’ouragan dans un rayon de 165 km. Ce schéma a été réalisé par Todd Kimberlain.

Par exemple, les habitants de la Nouvelle Orléans en Louisiane ont environ 40% de chances par an (couleur : vert-orange) d’être touchés par une tempête tropicale ou un ouragan. Sur l’ensemble des Etats-Unis, les endroits pour lesquels les probabilités sont les plus élevées sont Miami en Foride (48%), Cape Hatteras en Caroline du Nord (48%) et San Juan à Porto Rico (42%).

Quel que soit le lieu, les probabilités pour qu’un ouragan affecte directement la zone entre juin et novembre à un moment quelconque de la saison cyclonique sont montrés ici. On a utilisé les années 1944 à 1999 pour l’analyse et pris en compte les cas de tempête ou d’ouragan dans un rayon de 110 km. Ce schéma a été réalisé par Todd Kimberlain. (Par exemple, la probabilité est de 16% environ pour Miami en Floride.)

Quel que soit le lieu, les probabilités pour qu’un ouragan majeur (Catégories 3, 4 ou 5) affecte directement la zone entre juin et novembre à un moment quelconque de la saison cyclonique sont montrés ici. On a utilisé les années 1944 à 1999 pour l’analyse et pris en compte les cas de tempête ou d’ouragan dans un rayon de 50 km. Ce schéma a été réalisé par Todd Kimberlain. (Par exemple, la probabilité est de 4% environ pour Miami en Floride.)

Nombreux sont ceux qui s’inquiètent des conséquences que pourrait avoir un ouragan sur leurs vacances. Si c’est le cas, informez-vous auprès de votre hôtel, croisiériste, etc. pour savoir comment ils préviennent leurs clients lorsqu’un ouragan arrive, quelles mesures ils envisagent et la politique de remboursement (éventuelle) qu’ils appliquent. Gardez à l’esprit qu’un impact direct par un ouragan majeur est un événement extrêmement rare et que si j’avais l’occasion de faire, par exemple, une croisière aux Caraïbes pendant la saison cyclonique, je le ferais sans la moindre hésitation.


Retour sur : Climatologie des cyclones