Rédigé par Neal Dorst

ENSO (El Niño Southern Oscillation : oscillation australe El Niño)

Pendant les phases El Niño (phases ENSO chaudes), le cisaillement vertical troposphérique augmente, contrariant la genèse et l’intensification des cyclones tropicaux notamment en renforçant les vents d’ouest à 200 hPa (12 km d’altitude) (Gray 1984). Les phases La Niña (phases ENSO froides) entraînent une augmentation de l’activité. Récemment, Tang et Neelin (2004) ont montré également que les modifications du profil d’humidité liées aux phases El Niño (environnement plus sec et plus stable) avaient une influence sur les ouragans.

El Nino

Références :
  • Tang, B. H. et J. D. Neelin, 2004 : ENSO Influence on Atlantic Hurricanes via tropospheric warming. Geophys. Res. Lett. : Vol 31, L24204.

Le bassin Australie/Pacifique Sud-Ouest montre une variabilité prononcée de l'activité avec moins de cyclones tropicaux entre 145°E et 165°E et plus de cyclones à l'est de 165°E pendant les épisodes El Niño (ENSO chaud). On note également que les cyclones tropicaux ont légèrement tendance à se former un peu plus près de l'équateur. Il se produirait le phénomène inverse pendant les phases La Nina (ENSO froid). Voir les articles de Nicholls (1979), Revell and Goulter (1986), Dong (1988), and Nicholls (1992).

On a avancé l'hypothèse que la partie ouest du Pacifique Nord-Est (de 140°W jusqu’à la ligne de changement de date) verrait davantage de cyclones se former pendant les années El Niño et que leurs trajectoires les conduiraient plus souvent dans la région subtropicale l'année suivante (Schroeder and Yu 1995), mais cela n'a pas été formellement démontré.

La localisation des cyclones tropicaux change dans les bassins Pacifique Nord-Ouest et Pacifique Sud-Ouest, sans que leur fréquence soit modifiée. Pan (1981), Chan (1985) et Lander (1994) ont remarqué que pendant les épisodes El Niño, il y avait une réduction de la cyclogénèse à l'ouest de 160°E et une augmentation entre 160°E et la ligne de changement de date. L'inverse se produit pendant les épisodes La Nina. Encore une fois, pour ce bassin, beaucoup de cyclone se forment plus près de l'équateur.

La partie est du bassin Pacifique Nord-Est et les bassins Océan Indien Sud-Ouest, Océan Indien Sud-Est/Australien et Océan Indien Nord montrent peu de variations ou des variations contradictoires pendant les épisodes El Niño, et/ou celles-ci n'ont pas été étudiées suffisamment précisément.

 

Retour sur : Climatologie des cyclones