Généralités

L’observation est en amont de toutes les activités météorologiques :

  • impossible de faire des prévisions sans observation ;
  • les observations permettent également de caractériser le climat, d’étudier sa variabilité, le changement climatique, un état de sécheresse, des phénomènes extrêmes, etc. ;
  • elles sont enfin fournies aux usagers aéronautiques, au public, aux entreprises, aux institutions, à la recherche, etc. 
 

intro 1

Vérification du matériel à Magenta

 L’observation offre une description de l’état de l’atmosphère à un instant donné :

intro 2

 

point d interro 30px L’atmosphère est la couche d’air qui entoure la Terre. Elle est divisée en trois épaisseurs : troposphère, stratosphère et thermosphère. 
La météorologie se préoccupe surtout de l’état de la première couche, la troposphère (du sol jusqu’à une quinzaine de kilomètres d’altitude aux latitudes subtropicales), ainsi que de la surface de la Terre, terrestre ou marine.

savoir plus 30px

L’observation au niveau mondial 

L’étude du climat et la prévision nécessitent de disposer d’informations sur une étendue bien plus large que la zone de responsabilité d’un centre météorologique. Les données sont donc partagées entre les pays grâce à la coordination de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM). En effet, pour être utilisables par tous, les données doivent être mesurées dans des conditions comparables. Ainsi, les unités sont les mêmes dans le monde entier, le matériel répond à des critères de qualité et de précision imposés par l’OMM et tous les centres météorologiques sont à l’heure UTC (temps universel coordonné).