Il faut bien le reconnaître, au cours des 10 dernières années, c'est El Niño et ses conséquences mondiales qui ont marqué les esprits chez nous, et dans le monde entier. Depuis quelques mois, c'est La Niña qui dicte sa loi sur le climat mondial, avec notamment des pluies abondantes sur la Nouvelle-Calédonie et une sécheresse sévère chez nos voisins (Kiribati, Tuvalu, etc.). El Niño, La Niña... intensité faible, modérée ou intense... mais de quoi parle-t-on exactement ? Qu'est-ce-qui se cache derrière ces appellations hispanophones ?

Pour y voir plus clair, nous avons décidé de poser quelques questions à notre collègue Thomas, météorologue calédonien, qui s'occupe des problématiques liées au climat.

Bonjour Thomas, est-ce que tu peux te présenter pour nos internautes ?

Thomas Je suis météorologue et je travaille au bureau d'études de Météo-France Nouvelle-Calédonie. En plus de nos interventions pour les scolaires, de notre travail d'expert auprès des institutions comme la Caisse d'assurances mutuelles agricoles (CAMA) ou l'agence rurale, et de nos activités commerciales... une partie de mon travail consiste à faire des prévisions saisonnières du climat calédonien, à faire un suivi mensuel du phénomène ENSO (El Niño Southern Oscillation).

ENSO, El Niño, La Niña, finalement c'est le même phénomène, c'est bien ça ?

Oui, c'est ça, on parle en fait du même phénomène que les météorologues appellent ENSO. El Niño, La Niña sont deux des 3 phases d'un même phénomène climatique, appelé ENSO. Il y aussi la phase neutre qui correspond à l’état « normal » de l’atmosphère et de l’océan au niveau du bassin Pacifique. Lorsque cet état se déséquilibre, on bascule soit vers une phase El Niño, soit vers une phase La Niña.

La carte ci-dessous montre les principaux éléments moteur du climat dans le Pacifique Sud-Ouest. Les flèches jaunes indiquent les vents de surface, les zones bleues représentent les régions pluvieuses : la ZCPS (Zone de Convergence du Pacifique Sud) dans l’hémisphère sud et la ZCIT (Zone de Convergence Inter Tropicale) dans l’hémisphère nord. La ligne rouge représente la « warm pool » (la piscine d'eau chaude).

pacifique ptt
Positions moyennes des principaux éléments moteur du climat dans le Pacifique ouest.

Pourquoi ce phénomène ENSO est-il si important à comprendre et à prévoir ?

Ce phénomène ENSO est important à prévoir car il bouleverse les régimes de précipitations, entraîne des sécheresses à certains endroits, des inondations à d'autres, modifie les régimes de vents... Il a un impact à l'échelle planétaire, pas que dans le Pacifique

Comment savoir dans quelle phase d'ENSO on se trouve ?

Il faut savoir qu'il existe une multitude d’indicateurs qui permettent d’identifier dans quelle phase (Niño, Neutre ou Niña) on se trouve à un instant donné. L’un d’eux est l’ONI (Oceanic Niño Index) : il correspond à l’anomalie de température de surface de l’Océan Pacifique (en moyenne sur 3 mois) dans une zone appelée "boite Niño 3.4", qui est un rectangle de coordonnées 5°N/5°S – 120°W/170°W.

Le fonctionnement de cet indicateur est le suivant  :

  • Lorsque l’ONI est compris entre -0,5°C et +0,5°C, on est en situation neutre ;
  • Lorsqu’il dépasse +0,5°C pendant au moins 3 mois consécutifs, on entre dans un épisode El Niño ;
  • A l’inverse, lorsqu’il devient inférieur à -0,5°C pendant au moins 3 mois consécutifs, on entre dans une phase La Niña. Ce fut le cas en novembre 2020 où en plein épisode La Niña, l'ONI était égal à -1,2°C (voir figure ci-dessous).

Boite Nino 3.4Anomalie mensuelle de la température de surface de l’océan mesurée en novembre 2020, pendant un épisode La Niña (les valeurs sont exprimées en °C, par rapport à la période de référence 1993-2016).

Comment peut-on obtenir des données de température de l'eau en plein milieu du Pacifique ?

Des instruments ont été mis en place depuis quelques décennies par la communauté internationale : bouées ancrées ou dérivantes et bateaux équipés de thermomètres. Toute ces données sont transmises en continu. A cela s'ajoutent les satellites dont les capteurs, qu'on appelle radiomètres, fournissent des estimations de la température à la surface de l'océan.

C'est donc en analysant ces températures tous les mois, que la phase ENSO en cours est déterminée. Mais est-ce qu'un épisode El Niño ou La Niña démarre n'importe quand ou bien est-ce qu'il commence toujours à la même époque de l'année ?

En général, un événement El Niño ou La Niña démarre pendant le printemps austral (entre août et novembre) et atteint son pic d’intensité en toute fin d’année. C’est d’ailleurs de là qu’il tire son nom « El Niño », en référence à « l’enfant Jésus », puisque c’est au voisinage de la période de Noël et le long des côtes du Pérou qu’ont été ressenties, historiquement, ses principales conséquences sur le climat.

Et concernant l’alternance des différentes phases, comment s'effectue-t-elle ?

Les événements El Niño ou La Niña apparaissent d'une manière irrégulière, tous les 2 à 7 ans. Une fois installé, un épisode El Niño ou La Niña dure en moyenne pendant tout l’été austral et s’achève dans le courant du premier semestre de l’année suivanteIl est remis en jeu tous les ans mais il n’est pas rare qu’un épisode El Niño ou La Niña se prolonge durant l’hiver austral ou se répète durant 2 années consécutives. Grosso modo, cette prolongation arrive une fois sur trois pour El Niño et une fois sur deux pour La Nina.

L’illustration ci-dessous montre l’alternance des phases El Niño (en rouge), La Niña (en bleu) ou neutre (en gris) entre 1950 et 2021.

Comment évalue-t-on l'intensité d'un épisode El Niño ou La Niña ? En quoi est-ce important de la quantifier, de la prévoir ?

Les épisodes El Niño et La Niña peuvent être faibles, modérés, forts ou très forts suivant la valeur atteinte par l’ONI. Les évènements El Niño et La Niña ont des impacts importants et quasi systématiques sur les climats régionaux dans tout le Pacifique tropical, la Calédonie comprise. Quand les épisodes sont intenses, leurs impacts peuvent se manifester au-delà de notre région, sur la mousson Indienne, sur la mousson d'Afrique de l'Ouest, sur l'activité cyclonique dans l'Atlantique tropical... et même sur les précipitations neigeuses en Amérique du nord !

ENSO 1950 2022 ptt
Variation de l’ONI entre 1950 et 2020 et identification des années El Niño ou La Niña les plus marquantes

 

Merci Thomas pour tes explications.

Et la semaine prochaine, on vous présentera plus en détails, à quoi est due l'oscillation ENSO, ce qui fait que l'on bascule d'un état neutre vers un état El Niño ou La Niña et les conséquences de chacune de ces phases sur la Nouvelle-Calédonie.

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter