Une évolution du réseau climatologique de Nouvelle-Calédonie a débuté avec l'installation de 5 nouvelles stations à Boulouparis, Voh, Gomen, Ouaco et Poum.
Ces stations automatiques mesurent les précipitations et la température. Elles transmettent toutes les heures leurs données au centre météorologique de Nouméa pour l'usage des prévisionnistes et climatologues.

carte station ptt

La motivation pour ces installations est double.

D'une part, pour moderniser le réseau climatologique de la Nouvelle-Calédonie.
Ce réseau dont les premières observations remontent à 1903 est trés ancien. Il est en partie composé d'observateurs qui relèvent quotidiennement les cumuls de pluies et les températures. Ces données sont envoyées tous les mois, généralement par voie postale. Il est apparu nécessaire de le moderniser et de l'automatiser.

D'autre part, pour réaliser des observations de pluie en temps réel sur d'avantage de sites.
Leurs données seront utilisées pour mieux estimer le risque de fortes pluies ou le risque incendie et pallier l'absence de couverture radar sur le Nord de la Nouvelle-Calédonie.

Cette évoluton concernera une vingtaine de stations au total, d'ici à 2022.

installation1 installation2


Pour aller plus loin

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter