Mise à jour : le 19/03/2019

Le 4 février 2019, nous publiions un article intitulé: "Un alizé vigoureux et ce n'est pas fini !". Le ressenti de certains concernant la persistance de ce vent soutenu était-il avéré ? Pour y répondre, revenons sur les mesures et les observations météorologiques de ce début d’année pour en dresser un bilan.

Du 25 décembre au 16 février : enchaînement de situations météorologiques propices à un vent de secteur Est à Sud-Est soutenu.

Le vent qui a soufflé sans mollir du 25 décembre 2018 au 16 février 2019, souvent responsable d’une mer blanche d’écume faisant le désespoir des pêcheurs et des plaisanciers en même temps que le bonheur des kitesurfeurs et des producteurs éoliens, a été essentiellement le fruit d’un courant d'alizé vigoureux de secteur Sud-Est engendré par un puissant anticyclone positionné en Mer de Tasman (voir illustration 1). Ce régime de temps plutôt sec, a toutefois été régulièrement entrecoupé de courants d'Est plus humides (notamment au cours du mois de février) qui ont assuré une continuité des vents forts de secteurs Est à Sud-Est sur le pays.

sat 201901180000
Illustration 1
 : Puissant anticyclone installé en Mer de Tasman le vendredi 18 janvier 2019 à 11h00 loc. Image satellite Himawari-8 et pression au niveau de la mer du modèle CEP 0.5.

Source : Météo France Nouvelle-Calédonie

Au total, on a comptabilisé au cours de cet épisode 54 jours consécutifs (exception faite du 12/01 où le vent n’avait pas dépassé 11 kt) de vent de secteur Est à Sud-Est soutenu (vent de 14h ≥ 14kt), ce qui constitue le record du plus long épisode de vents soutenus depuis le début des mesures de vent en Nouvelle-Calédonie, à la station de Nouméa, en 1951.

Le graphique 1 représente la distribution des épisodes de vents de secteur Est à Sud-Est ayant soufflé de manière soutenue pendant au moins 20 jours. On peut y voir que l’épisode dont la durée et l’intensité de vent moyen sont les plus forts est celui qui a persisté du 25/12/2018 au 16/02/2019. On peut par ailleurs identifier sur ce graphique l’épisode d’octobre/novembre 1969 qui avait duré 37 jours mais dont l’intensité était moindre, ainsi que l’épisode de mars/avril 1989 qui détient le record d’intensité mais sur une durée de 25 jours seulement.

diagramme bulle episodes ve
Graphique 1 : Classification des épisodes de vent de secteur Est à Sud-Est soutenus
en fonction de leur durée et de leur intensité (vitesse moyenne du vent au cours de l’épisode).

Fin de l’épisode

C’est l’approche du phénomène tropical OMA, à compter du 16 février, qui a mis un terme à ce long épisode de vents soutenu d’Est à Sud-Est (voir Illustration 2).

En effet à compter de cette date, piloté par la trajectoire capricieuse du cyclone tropical OMA, le vent s’est établi alternativement au Nord, à l’Ouest, puis finalement au Sud, d’abord très fort, puis mollissant rapidement avec l’éloignement du phénomène (Cf. publication du 4/03/2019 : "Bilan du passage du cyclone tropical OMA du 11 au 26 février 2019").

sat 201902190000
Illustration 2 : Passage du cyclone tropical OMA le 19 février 2019 à 11h00 loc.
Image satellite Himawari-8 et pression au niveau de la mer du modèle CEP 0.5.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

Enfin, du 26 février au 12 mars, le vent s’est à nouveau établi entre courants d’alizés et circulation d’Est humide, regagnant passagèrement en intensité avec des journées particulièrement ventées au cours desquelles on a pu enregistrer des rafales dépassant parfois 40 kt. Depuis le 13 mars, le vent a bien diminué, laissant place à un flux mou.

 

Téléchargez cet article
  • La version pdf de cet article est disponible ici

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter