Saison cyclonique 2017-2018 en Nouvelle-Calédonie

1. Situation dans l'océan Pacifique au 15 novembre 2017

Les conditions océaniques et atmosphériques sont proches de conditions La Niña dans le bassin Pacifique, comme en témoigne la carte des anomalies de température de surface de la mer entre le 9 et le 15 novembre 2017 (figure 1). Celle-ci montre que les températures de surface de la mer au niveau de l’équateur sur le centre et l’est de l’océan Pacifique sont inférieures à la normale.

1 550px

Figure 1 : Anomalies de températures de surface de la mer entre le 9 et le 15 novembre 2017. Source : NCEP, OISST v2.

2. Prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-février 2017/2018

Le modèle ARPEGE de Météo-France prévoit un refroidissement des eaux de surface au centre de l’océan Pacifique, caractéristique de conditions La Niña pour le trimestre décembre-janvier-février 2017/2018 (figure 2). Les modèles internationaux sont en accord avec ce diagnostic. Ces conditions seraient de courte durée puisque les modèles privilégient un retour à des conditions neutres à partir de mars/avril 2018.

2 550px

Figure 2 : Variation observée (en bleu) et évolutions prévues (en rouge) de l’anomalie moyenne de la température à la surface de la mer au sein de la boîte Niño 3.4 [5°N-5°S ; 170W-120W] par les 50 simulations de Météo-France (modèle ARPEGE). Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

3. Climatologie de l'activité cyclonique en Nouvelle-Calédonie (statistiques réalisées sur la période 1977-2017)

En Nouvelle-Calédonie, l’activité cyclonique demeure statistiquement l’une des plus élevées du Pacifique sud quel que soit l’état du phénomène El Niño/La Niña (figure 3).

La Nouvelle-Calédonie est particulièrement concernée par l’activité cyclonique de la région en raison de :

  • sa proximité aux zones de fréquences maximales de passage des cyclones.
  • sa proximité aux zones où les cyclones atteignent leur intensité maximale.
  • sa position dans une région de transition où les phénomènes ont tendance à accélérer.
3 550px
Figure 3 : Nombre total par hexagone de phénomènes tropicaux (dépressions tropicales modérées, dépressions tropicales fortes et cyclones tropicaux) au cours des 40 saisons cycloniques de 1977 à 2017. Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie, d’après les données de SPEArTC.

Sous l’influence d’un épisode La Niña, l’activité cyclonique est statistiquement plus élevée dans l’extrême ouest du Pacifique sud (ex : Australie) et inférieure à la normale dans sa partie est (ex : Polynésie Française). En Nouvelle-Calédonie, quel que soit l’épisode Niño/Niña, les statistiques montrent que l’activité cyclonique est sensiblement la même (figure 4) : entre 3 et 4 phénomènes (de dépression tropicale modérée à cyclone tropical), par saison cyclonique.

4 550px

Figure 4 : Nombre moyen de phénomènes tropicaux (dépressions tropicales modérées, dépressions tropicales fortes et cyclones tropicaux) par saison cyclonique (statistiques réalisées sur 40 saisons cycloniques entre 1977 et 2017), ayant traversé la zone d’alerte de la Nouvelle-Calédonie, en condition neutre, Niño ou Niña. Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie, d’après les données de SPEArTC.

L’influence des conditions Niño, Niña ou neutres sur l’activité cyclonique en Nouvelle-Calédonie est en revanche visible sur le lieu de formation des phénomènes tropicaux concernant la zone d’alerte. En effet, on constate que lors d’un épisode El Niño, les lieux de formation de ces phénomènes se situent sur le nord-est de la Nouvelle-Calédonie (figure 5). Lors d’un épisode La Niña, les lieux de formation se localisent plutôt au nord-ouest du territoire (figure 6).

7 550px

Figure 5 : Lieux de formation des phénomènes tropicaux (dépressions tropicales modérées, dépressions tropicales fortes et cyclones tropicaux) étant passés dans la zone d’avertissement de la Nouvelle-Calédonie (rectangle rouge) lors des épisodes El Niño entre 1977 et 2017. Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie, d’après les données de SPEArTC.

8 550px

Figure 6 : Lieux de formation des phénomènes tropicaux (dépressions tropicales modérées, dépressions tropicales fortes et cyclones tropicaux) étant passés dans la zone d’avertissement de la Nouvelle-Calédonie (rectangle rouge) lors des épisodes La Niña entre 1977 et 2017. Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie, d’après les données de SPEArTC.

4. Conclusion sur le risque cyclonique en Nouvelle-Calédonie pour la saison 2017-2018

L’activité cyclonique pour la saison 2017-2018 devrait donc être aussi importante que d’habitude pour la zone Nouvelle-Calédonie.

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter