Contexte de formation du phénomène

Le dimanche 21 mai à 17 heures un petit minimum dépressionnaire à 1011 hPa se creuse à l’ouest immédiat de la Nouvelle-Calédonie en se prolongeant par un petit thalweg1 dans son quart sud-est (Illustration 1). La convergence des vents de surface dans l’axe de ce thalweg (ligne noire sur l’image) associée à des conditions atmosphériques d’altitude favorable est responsable de la formation d’une ligne de grains très active le long de cet axe.

imagesat210517loc ptt
Illustration 1 : Image satellite Himawari 8 du dimanche 21 mai 2017 à 17h00 loc.
et pression mer issue du modèle CEP 0.125 montrant le développement nuageux le long de l’axe de thalweg.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

Associé à ce développement nuageux, le vent en surface s’est renforcé brutalement entre 17 et 19 heures, notamment sur le sud-ouest de la Grande-Terre.

Les précipitations quant à elles, si elles ont pu sembler abondantes car projetées violemment par le vent, n’ont en fait pas revêtu un caractère exceptionnel. Elles ont concerné essentiellement, elles aussi, le sud-ouest de la Grande-Terre et l’Île-des-Pins (Illustration 2) ainsi que l’Île de Maré plus tard dans la nuit.

imageRadar 210516h30loc ptt
Illustration 2 : Image satellite Himawari 8 et mosaïque RADAR
du dimanche 21 mai 2017 à 16h30 loc.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

Analyse du vent

Au cours de l’après-midi du dimanche 21, le vent s’est brutalement renforcé aux alentours de 17 heures lorsque la ligne de grains a abordé le pays par le sud-ouest. À cette occasion, le vent moyen horaire s’est établi à 30 kt au niveau des stations de Nouméa (Faubourg Blanchot) et du Phare Amédée. Il a atteint 55 kt en rafales en ces deux stations (Illustration 3).

vent
Illustration 3 : Vent moyen et rafales maximums horaires enregistrés à Nouméa et au Phare Amédée
le dimanche 21 mai 2017 entre 12h00 et 23h00 loc.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

Cette ligne de grains s’est déplacée rapidement en suivant une trajectoire vers le nord-est.

Ainsi, on a enregistré une brusque augmentation du vent vers 18 heures aux stations de La Tontouta, Goro et Moue (Île-des-Pins) lors du passage de ce phénomène au niveau de ces stations où les plus fortes rafales y ont atteint respectivement 40, 50 et 40 kt.

Le phénomène a également touché la région de Nessadiou vers 19 heures où le vent moyen horaire y a soufflé à 25 kt et la rafale la plus forte y a été mesurée à 50 kt.

Analyse des précipitations

Au passage de la ligne de grains, les précipitations n’ont pas été exceptionnelles, les plus forts cumuls de précipitations ont été observés à Moué (Île-des-Pins) où l’on a enregistré 40,3 mm en 3 heures entre 17 et 19 heures (Illustration 4).

Les autres cumuls les plus importants enregistrés sont les suivants :

  • à la station de Rivière Blanche (limite des communes de Mont-Dore et Yaté) on a enregistré 18,7 mm en 1 heure à 18 heures ;
  • à La Tontouta on a enregistré 10,8 mm en 1 heure à 18 heures ;
  • à Nouméa et au Phare Amédée on a enregistré respectivement 9,6 et 6,6 mm en 1 heure à 17 heures ;
  • à Maré, on a enregistré 39,9 mm en 1 heure à 23 heures.

RR Moue ptt
Illustration 4 : Cumuls de pluie enregistrés à Moué
le dimanche 21 mai 2017 entre 12h et 23h loc.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter