Rétrospectives de la vie du phénomène

Une dépression se forme à l’Ouest de Futuna la 10 décembre. Elle se déplace vers l’est et passe à proximité de Futuna le 11. Ce n’est alors qu’une dépression tropicale faible. Sur Futuna, elle donne des pluies importantes et des vents de l’ordre de 30 nœuds. Elle se dirige ensuite vers les Samoa et c’est le 12 décembre à 00 h UTC qu’elle est baptisée Evan.

Dans la nuit du 12 au 13 elle aborde les Samoa et continue de se renforcer, les conditions sont favorables avec une température de l’eau de mer vers 28 °C et de la divergence qui s’organise en haute altitude. Evan devient cyclone tropical le 13 à 06 h UTC, il se situe alors près de la pointe est de l’île de Upolu aux Samoa. Evan va faire une boucle au nord des Samoa avant de reprendre une trajectoire vers le nord-ouest puis l’ouest. La boucle près des Samoa a duré environ 36 heures. Evan atteint son intensité maximum à partir du 14 et va se maintenir ainsi.

traj_20121218-08

Il se dirige vers Wallis, il passe au plus près (entre 20 et 30 km au nord) dans la nuit du 15 au 16. Il se dirige ensuite vers Futuna et passe au nord à environ 70 km dans la matinée du 16.

Il poursuit sa trajectoire vers les Fiji, passe à environ 70 km au nord de Vanua Levu puis touche la côte ouest de Viti Levu le 17 après midi.

Bilan à Futuna

Evan a surtout provoqué de fortes pluies, lors de son premier passage au sud de l’archipel, le 11 décembre. Il est tombé 186 mm d’eau en vingt quatre heures, ce qui est certes conséquent, mais ne constitue pas un record pour l’île de Futuna habituée aux fortes précipitations d’octobre à avril.

Lors de son second passage le 16 décembre, dans le nord de Futuna, aucun phénomène atmosphérique notable n’a pour l’heure été identifié dans les relevés dont nous disposons actuellement. Ils demeurent encore parcellaires en raison de problèmes de télécommunication.

Bilan à Wallis

C’est dans la nuit du 15 décembre qu’il est passé au plus près de la pointe nord de l’île de Wallis, non loin de l’aérodrome d’Hihifo où travaillent les météorologues de Météo-France. On a ainsi mesuré un minimum de 969,7 hPa pour la pression atmosphérique réduite au niveau de la mer et des rafales de vent allant jusqu’à 156 km/h à 22 heures (voir figure ci-après).

Il s’agit là d’un nouveau record de rafales de vent pour Wallis depuis le début des observations de Météo-France en 1971. Le dernier record, 137 km/h, date du passage du cyclone RAJA à 250 km de Hihifo le 27/12/1986.

graphique ptt

Pour en savoir plus sur les cyclones à Wallis et Futuna

bord-de-mer_ptt Photo-Wallis-EVAN-ptt
Wallis après le passage d'Evan (source : Météo-France)

Pour en savoir plus : le site national de Météo-France

Le site pédagogiqueLe glossaireLes vidéos explicatives
Informez-vous sur :
  • La prévision de temps
  • Le climat passé et futur
  • Les activités de recherche

Découvrez plus de 400 définitions de termes utilisés en météorologie.

Accédez à des videos concernant :

  • Les risques météo
  • La prévision
  • Le climat....
Visiter Visiter Visiter