Carte de vigilance météo

Vigilance météorologique

Consultez la carte

Rédigé par Chris Landsea

Comme décrit dans la question 1, la période la plus favorable aux cyclones tropicaux se situe pendant les mois d'été et d'automne : de juillet à octobre pour l'hémisphère Nord et de décembre à mars pour l'hémisphère Sud (avec des différences selon les bassins). Ce pic d'activité en été/automne est dû au fait que cette période réunit tous les éléments favorables à la cyclogenèse :

  • température de l'eau de mer élevée (au moins 26°C),
  • atmosphère tropicale chaude et humide favorisant la convection (cumulonimbus),
  • faible cisaillement vertical du champ de vent dans la troposphère,
  • tourbillon initial de grande échelle disponible en quantité substantielle (soit par le thalweg de mousson, soit par les ondes d'est).

On s'attend intuitivement à ce que le maximum d'activité cyclonique se produise en même temps que le maximum de radiation solaire (fin juin pour l'hémisphère Nord et fin décembre pour l'hémisphère Sud) mais il faut en fait attendre plusieurs semaines avant que les océans atteignent leur température la plus chaude. C’est également le moment où la circulation atmosphérique en zone tropicale est la plus prononcée (et favorable au déclenchement du processus de cyclogénèse). On peut comparer ce temps de réponse à celui du cycle diurne de la température : en effet les températures maximales sont enregistrées en milieu d'après midi alors que la radiation maximale se produit à midi.

---------------------------------------------------------------------------------------------- PUBLICITE ----------------------------------------------------------------------------------------------