Actualités

Record de pluie à Wiwatul (Lifou) enregistré en 24 heures depuis le début des mesures en 1996 avec 311,9 mm

Formation du phénomène

Les samedi et dimanche 20 et 21 avril 2019, la Nouvelle-Calédonie s’est trouvée sous l‘influence d’une faible dépression (1005 hPa) qui s’est formée dans une masse d’air humide et chaude d’origine tropicale (fig. 1). Dès samedi après-midi, un axe pluvio-orageux s’est formé des Chesterfield au Vanuatu, en passant au nord de la Grande-Terre. Cet axe s’est ensuite lentement décalé vers le sud et a balayé l’ensemble du territoire.

Image Sat 20190421
Figure 1 :
Image satellite (Himawari 8) et pression au niveau de la mer (modèle CEP 0.5)

le 21 avril 2019 à 17h loc. , lors de l’épisode pluvieux qui a touché la Nouvelle-Calédonie.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

C’est surtout au cours de la journée du 21 avril que le temps s’est vraiment détérioré : renforcées par une dynamique atmosphérique d’altitude favorable, les pluies se sont considérablement intensifiées (fig. 2), justifiant au cours de la journée du 21 et jusqu’au matin du 22, une vigilance orange pour « fortes pluies et orages » au sud d’une ligne Pouembout-Ponerihouen-Ouvéa.

Concernant le vent, il a soufflé à 20-25 kt, temporairement 30 kt sur les extrémités nord et sud de la Grande Terre. Les rafales ont parfois été violentes, comme à Nouméa, Yaté, Thio et Ouvéa où elles ont dépassé 50 kt.

sat rardar foudre 20190421Figure 2 : Image satellite (Himawari 8), réflectivité RADAR et impacts de foudre
le 21 avril 2019 à 23h loc. , lors de l’épisode pluvieux qui a touché la Nouvelle-Calédonie.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Bilan des précipitations

Au cours de cet épisode pluvieux, c’est sur les îles d’Ouvéa et de Lifou que se sont abattues les pluies les plus abondantes : en 24 heures glissantes au cours des journées du 21 et 22 avril, on a enregistré 310,7 mm à la station de Ouloup (Ouvéa), ce qui constitue le record de pluie de second rang à cette station, après celui du 15 mars 1991 où l’on avait mesuré 365,0 mm. À la station de Wiwatul (Lifou), on a enregistré 311,9 mm, ce qui constitue le record absolu depuis le début des mesures à cette station en 1996.

Ailleurs, les cumuls de pluie observés sur 24 heures sont bien moindres même si certaines valeurs ont été remarquables au cours de cette journée du 21 avril : on a par exemple enregistré près de 200 mm à la station d’Aoupinié (commune de Ponérihouen), sur la Chaîne, ce qui correspond à une durée de retour de 2 ans. Toutes les communes de la Côte Est situées au sud de Touho ont enregistré des valeurs supérieures à 100 mm. Sur la Côte Ouest, ce sont surtout les communes de Poya et celles du Grand Nouméa qui ont été les plus touchées. L’ensemble des valeurs sont fournies sur la carte des pluies de la figure 3.  Carte RR 24h 21042019 ptt
Figure 3 : Cumuls des précipitations enregistrés en 24 heures le 21 avril 2019 par les stations de mesure du réseau Météo-France.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

Bilan de la foudre

Lors de cet épisode pluvieux, l’activité électrique a essentiellement concerné les îles de Lifou et d’Ouvéa : entre le 21 à midi et le 22 à midi, on a ainsi pu enregistrer plus de 400 impacts de foudre au voisinage immédiat de ces deux îles (fig. 4). Le reste du territoire n’a été que très peu concerné par la foudre.

foudre 20190420 20190422Figure 4 : Nombre d’impacts de foudre ayant été enregistrés par le réseau de mesure
de Météo-France au cours des journées du 20 au 22 avril 2019.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie.

 

Téléchargez cet article
  • La version pdf de cet article est disponible ici

Suite au passage d’OMA, le radar de Tiébaghi est hors service pour de nombreux mois

thiebaghi

Le radar de Tiébaghi a subi des dommages importants lors du passage du cyclone OMA sur le nord de la Calédonie, très vraisemblablement liés à des vibrations importantes de la tour.

Depuis sa ré-hausse en août 2013, la tour n'avait pas subi de vent aussi violent pendant une période aussi importante. Les amortisseurs installés sur les haubans en 2017 n'ont pas permis d'absorber l'essentiel des vibrations. Les travaux nécessaires sont très importants : une longue interruption des données est donc inévitable.

Météo-France Nouvelle-Calédonie poursuit l'évaluation de la situation mais il est déjà identifié qu'une remise en service ne sera pas possible avant de nombreux mois.

L'absence des images radar sur le nord de la Nouvelle-Calédonie pénalise le Service de la Météorologie dans l'exercice de ses missions, mais également ses clients et usagers.

Météo-France Nouvelle-Calédonie et ses partenaires sont fortement mobilisés : une évaluation des différentes solutions est actuellement à l'étude. Les usagers seront informés de la situation au fur et à mesure de son évolution.

Mise à jour : le 19/03/2019

Le 4 février 2019, nous publiions un article intitulé: "Un alizé vigoureux et ce n'est pas fini !". Le ressenti de certains concernant la persistance de ce vent soutenu était-il avéré ? Pour y répondre, revenons sur les mesures et les observations météorologiques de ce début d’année pour en dresser un bilan.

Du 25 décembre au 16 février : enchaînement de situations météorologiques propices à un vent de secteur Est à Sud-Est soutenu.

Le vent qui a soufflé sans mollir du 25 décembre 2018 au 16 février 2019, souvent responsable d’une mer blanche d’écume faisant le désespoir des pêcheurs et des plaisanciers en même temps que le bonheur des kitesurfeurs et des producteurs éoliens, a été essentiellement le fruit d’un courant d'alizé vigoureux de secteur Sud-Est engendré par un puissant anticyclone positionné en Mer de Tasman (voir illustration 1). Ce régime de temps plutôt sec, a toutefois été régulièrement entrecoupé de courants d'Est plus humides (notamment au cours du mois de février) qui ont assuré une continuité des vents forts de secteurs Est à Sud-Est sur le pays.

sat 201901180000
Illustration 1
 : Puissant anticyclone installé en Mer de Tasman le vendredi 18 janvier 2019 à 11h00 loc. Image satellite Himawari-8 et pression au niveau de la mer du modèle CEP 0.5.

Source : Météo France Nouvelle-Calédonie

Au total, on a comptabilisé au cours de cet épisode 54 jours consécutifs (exception faite du 12/01 où le vent n’avait pas dépassé 11 kt) de vent de secteur Est à Sud-Est soutenu (vent de 14h ≥ 14kt), ce qui constitue le record du plus long épisode de vents soutenus depuis le début des mesures de vent en Nouvelle-Calédonie, à la station de Nouméa, en 1951.

Le graphique 1 représente la distribution des épisodes de vents de secteur Est à Sud-Est ayant soufflé de manière soutenue pendant au moins 20 jours. On peut y voir que l’épisode dont la durée et l’intensité de vent moyen sont les plus forts est celui qui a persisté du 25/12/2018 au 16/02/2019. On peut par ailleurs identifier sur ce graphique l’épisode d’octobre/novembre 1969 qui avait duré 37 jours mais dont l’intensité était moindre, ainsi que l’épisode de mars/avril 1989 qui détient le record d’intensité mais sur une durée de 25 jours seulement.

diagramme bulle episodes ve
Graphique 1 : Classification des épisodes de vent de secteur Est à Sud-Est soutenus
en fonction de leur durée et de leur intensité (vitesse moyenne du vent au cours de l’épisode).

Fin de l’épisode

C’est l’approche du phénomène tropical OMA, à compter du 16 février, qui a mis un terme à ce long épisode de vents soutenu d’Est à Sud-Est (voir Illustration 2).

En effet à compter de cette date, piloté par la trajectoire capricieuse du cyclone tropical OMA, le vent s’est établi alternativement au Nord, à l’Ouest, puis finalement au Sud, d’abord très fort, puis mollissant rapidement avec l’éloignement du phénomène (Cf. publication du 4/03/2019 : "Bilan du passage du cyclone tropical OMA du 11 au 26 février 2019").

sat 201902190000
Illustration 2 : Passage du cyclone tropical OMA le 19 février 2019 à 11h00 loc.
Image satellite Himawari-8 et pression au niveau de la mer du modèle CEP 0.5.
Source : Météo-France Nouvelle-Calédonie

Enfin, du 26 février au 12 mars, le vent s’est à nouveau établi entre courants d’alizés et circulation d’Est humide, regagnant passagèrement en intensité avec des journées particulièrement ventées au cours desquelles on a pu enregistrer des rafales dépassant parfois 40 kt. Depuis le 13 mars, le vent a bien diminué, laissant place à un flux mou.

 

Téléchargez cet article
  • La version pdf de cet article est disponible ici

Pour l’édition 2019, la Journée météorologique mondiale aura pour thème :
« Le Soleil, la Terre et le temps »

meteo mondiale2019

 

soleil2
© Marie et Julie Sauray

Les différentes interactions entre le Soleil et le temps sont mises en évidence dans l’introduction de la partie « Actinométrie » de l’édition 2018 de l’Atlas climatique de la Nouvelle-Calédonie :

« Le rayonnement solaire [est la] source d’énergie de tous les phénomènes météorologiques (convection, circulation générale, brises, cyclones, etc.) et climatiques (ENSO). Cette énergie est stockée dans les océans, l’atmosphère, la végétation ou le sol, et c’est parce qu’elle n’est pas uniformément reçue sur la surface terrestre que se créent des déséquilibres à l’origine de la circulation générale de l’atmosphère et de la distribution thermique des océans. Le Soleil est aussi à l’origine de la vie sur Terre au même titre que la présence de l’atmosphère. Il permet par exemple la photosynthèse et le maintien d’une température favorable au développement de la vie. Notons cependant que l’exposition de l’homme au rayonnement solaire peut avoir des effets néfastes pour sa santé. »

 

Grâce à nos stations, nous mesurons les différents rayonnements.

Ces données sont utiles pour :

  • La sécurité des personnes. Ce paramètre est utilisé pour la réalisation des prévisions d’index UV. Des explications sur le Rayonnement UV, la santé et l’Index UV sont disponibles dans notre article « Ultraviolets ».
  • L’élaboration de nos prévisions météorologiques, pour les particuliers comme pour les professionnels. Parmi les milieux concernés, se trouvent l’énergie et l’agriculture. La partie « Agométéorologie » de l’édition 2018 de l’Atlas climatique de la Nouvelle-Calédonie décrit ce lien.

 

Un des moyens pour mesurer son importance est de réaliser les conséquences de son absence. Pour rappel, voici ce que nous avions mesuré lors de l’éclipse du 13 novembre 2012.

   
soleil4
© Patrick Favan
soleil3
© Richard Bajol
soleil1
© Gunter Gregorovious

 

Pour aller plus loin

L‘Organisation Mondiale de la Météorologie vous propose un dossier sur cet astre, qui aborde les thématiques suivantes :

prose Dans le cadre de son Projet de Rénovation de l'Offre de Service, Météo France met en place une enquête à l'attention du grand public.
Les objectifs de ces sondages sont :
  • de permettre d'identifier et quantifier les différents profils d'utilisateurs vis à vis de l'usage des probabilités
  • de mesurer le niveau de compréhension des prévisions probabilistes
  • d'identifier les attentes et besoins des utilisateurs
  • de comprendre comment les usagers prennent leurs décision en fonction de la météo
Météo France vous remercie de prendre quelques minutes pour répondre à une enquête sur les usages des données météorologiques et l’évolution de leur présentation en cliquant ici.

Sous-catégories